Patch virtuel pour vous aider et aider les autres à arrêter de fumer.

Le patch s'actualise quotidiennement et affiche le nombre de jours depuis votre arrêt de la cigarette.

Gérer le manque quand on arrête de fumer

Le sentiment de manque est souvent le plus grand problème à affronter pour les fumeurs. Mal appréhendé, il peut entraîner une rechute radicale et mettre fin à des mois d'efforts. Reconnaître le syndrome de sevrage est important pour mieux l'anticiper et faire face à ce tournant obligatoire avec sérénité. L'agressivité ou l'irritabilité continue est un signe révélateur. Un sentiment constant de fatigue peut également être ressenti, du fait du manque de nicotine. Normales, ces manifestations sont adoucies par les substituts prescrits en doses adaptées par le médecin. Pour ce faire, le spécialiste se basera précisément sur l'état initial de dépendance. Des cas vraiment graves de stress dû au manque de nicotine peuvent amener à augmenter les dosages des substituts. Gommes, patchs et autres comprimés permettent de passer plus facilement cette phase.

Des perturbations du sommeil peuvent également se produire, avec des réveils fréquents dans la nuit. Les tisanes légères ainsi que des horaires de sommeil fixes sont des remèdes efficaces à ce petit souci. L'on conseille généralement aux fumeurs de choisir d'arrêter pendant une période calme. Le stress va en effet les pousser à chercher une cigarette, rendant tout effort inutile. Prendre cette décision pendant les vacances, ou durant une période de repos, est l'idéal. Il est important d'en faire part à son entourage, afin de profiter d'un soutien toujours utile lors des moments d'anxiété. Faire du sport est également conseillé pour parer au sentiment de manque. Opter pour une activité nouvelle est conseillé, même si l'on excelle déjà dans une discipline donnée. En attisant la curiosité et le goût du défi, l'activité physique occupe avant tout l'esprit du fumeur. L'organisme s'en retrouve en meilleure forme et le fumeur reprendra graduellement confiance en lui, alors même que le sentiment de manque aura tendance à le fragiliser. Le sport élimine par la même occasion les risques de prise de poids, en permettant au corps de retrouver sa masse musculaire, tout en éliminant les graisses. Permettant également d'évacuer le stress engendré par la période de sevrage, l'activité physique est la solution idéale pour tous.

D'autres options anti-stress existent également, comme les initiations aux séances de relaxation. Du yoga aux massages, les sources de détente existent et sont reconnues efficaces pour oublier ses soucis en période de grand stress. Les personnes intéressées profitent du choix diversifié entre les séances d'aromathérapie, de thalassothérapie et autres pour se relaxer. Ces solutions tout en douceur constituent de bonnes habitudes à prendre pour ne pas risquer de tomber dans une dépression suite à l'arrêt de la cigarette. Le sentiment de manque peut également être accentué par certaines mauvaises habitudes, à éviter impérativement. Au lieu de se réveiller tard comme à son habitude par exemple, l'on peut intégrer une nouvelle activité à faire le matin, ou s'éveiller avec de la gymnastique douce pour ne pas stresser dès le réveil. L'on apprendra également à mieux gérer sa nervosité. La période de sevrage étant particulièrement délicate, il est essentiel de ne pas prendre la mouche pour rien, sous peine d'avoir à chaque fois envie d'une cigarette pour se calmer. Un embouteillage? Un collègue de bureau particulièrement agaçant? Il serait plus intelligent de prendre du recul pour souffler que de crier sur tout le monde et être tenté par une tige.

Les habitudes alimentaires sont elles aussi à réviser. Le stress entraînant immanquablement le grignotage, il est nécessaire de maîtriser ce problème pour ne pas prendre du poids. Les incorrigibles grignoteurs ont le choix entre s'essayer aux produits allégés et privilégier les fruits, comme les barres de céréales light. Les autres tâcheront de se maîtriser autant que possible en s'occupant l'esprit. Arrêter les excitants comme le café est également une bonne chose qui favorisera l'élimination du stress engendré par le sevrage. La diminution graduelle des doses est cependant conseillée pour ne pas créer une nouvelle source de manque. Pour faire face au manque de sommeil, les personnes en manque de cigarette essayeront de dormir plus tôt. Même si le sommeil ne vient pas immédiatement, la détente apportée par la position allongée et le cadre paisible de la chambre à coucher sont des éléments majeurs pour évacuer toute tension. L'hypnose est une solution alternative qui a fait ses preuves à de multiples reprises. Les séances permettent généralement d'inhiber le sentiment de manque ressenti habituellement suite à un arrêt prolongé de la cigarette.

Patch FacebookPatch Facebook